Journées internationales du Coq Héron

Paris 8 et 9 mars 2014

 PRÉSENCE DE SANDOR FERENCZI

 

 

à l'initiative de Pierre Sabourin,

sous la présidence d'honneur de Mme Judith DUPONT.

ARGUMENT

Beaucoup d'eaux ont coulé sous les ponts du Danube depuis notre séjour à Budapest en 1983, où, avec Judith Dupont et quelques collègues, nous assistions à une inauguration officielle de la reconnaissance de Ferenczi dans son propre pays. Un des arguments était : " Ferenczi vivant aujourd'hui ". Accueil chaleureux en dépit du rideau de fer. Depuis lors, beaucoup d'eaux ont coulé sous les ponts de la Seine et depuis l'an 2000, sa correspondance avec Freud est publiée dans sa totalité, ce qui change tout. En effet, les ouvrages sur l'œuvre et la vie de Ferenczi se multiplient, ses relations à Freud s'éclaircissent, ses opinions discréditées comme sulfureuses sont au contraire appréciées pour leur originalité et leur subtilité clinique. Ferenczi se révèle ainsi précurseur de Balint, Winnicott, Searles, Anzieu, et de beaucoup d'autres.

En 2014, les 8 et 9 mars, l'équipe du Coq-Héron propose une rencontre avec des psychanalystes européens, qui ont contribué à faire sortir la réflexion psychanalytique de postures souvent dogmatiques en ce qui concerne la reconnaissance des traumatismes précoces de l'enfant.

En présence de Mme Judith Dupont, fondatrice de la revue Le Coq-Héron, animatrice de toutes les traductions de Ferenczi, nous aurons ainsi la chance d'écouter nos collègues italiens Franco Borgogno et Carlo Bonomi, et notre collègue espagnol José Jimenez-Avello. Tous les trois sont des fidèles des Congrès internationaux relatifs à Ferenczi, comme ceux de Turin, Tel-Aviv, Budapest, Madrid et Londres. Sont aussi attendus Josette Garon du Québec, le professeur André Haynal de Lausanne et plusieurs des autres psychanalystes ayant permis de développer en France une meilleure connaissance théorique de la clinique de Ferenczi.

Enfin, dans un parallèle saisissant entre dictature d'état et dictature familiale, nous proposons la projection d'un documentaire réalisé par une cinéaste cambodgienne, qui sera présente le samedi soir, Mme Roshane Saidnattar. Le théoricien des Khmers rouges, Khieu Samphân, est interviewé chez lui par cette ancienne rescapée des camps de la mort, réalisatrice de ce voyage intime et douloureux, voyage au cœur du traumatisme, intitulé L'important c'est de rester vivant Ce document a reçu, entre autres, le prix du Jury officiel du Festival international du film d'histoire, en 2009, et le prix du meilleur film documentaire. Comme l'écrivait Ferenczi en rapport avec les tragédies individuelles : " Rien que l'instinct de vie ! ". 

 

 

92 bis, boulevard du Montparnasse, Paris, 14ème, (Salle Notre-Dame)

 

 

 

 

PROGRAMME DES RENCONTRES

Samedi 8 mars

 

MATIN :8h30-12h30 

8h30 :accueil

9h00: ouverture par Pierre Sabourin

9h15-9h45 : Franco Borgogno (Italie), "Venir de loin et devenir temporairement le patient sans le savoir : deux conditions nécessaires pour être analyste selon Ferenczi". Lecture en français par son collègue et ami Laurent Magdelein.

Modératrice : Mme Eva Brabant. Discutant : Pierre Sabourin

10h-10h30: Carlo Bonomi (Italie) "Le pénis sur le plateau".

Modératrice: Mme Eva Brabant. Discutant : Pierre SabourinDiscussion

Pause 

11h30-12h00: Josette Garon (Québec)  "Le Fil de SOI".

 Modératrice: Corinne Daubigny. Discutante : Michèle Moreau-RicaudDiscussion

 

  

APRÈS-MIDI ET SOIRÉE : 14h00 - 20h00

14h00-14h30 : Fabio Landa(France) "Résonances entre confusion des langues et construction en analyse- enseignement pour la transmission en psychanalyse"

 Modérateur : Emmanuel Danjoy. Discutante : Corinne Daubigny 

14h50 - 15h20 : José Jimenez Avello(Espagne ) "Ad absurdum, les erreurs fécondes de Ferenczi"

 Modérateur : Emmanuel Danjoy. Discutante : Eva LandaDiscussion

 15h40 -16h10 : Yves Lugrin(France) " Elizabeth Severn, mauvais génie de Ferenczi ou analysante devenue analyste ?"

Modérateur : Emmanuel Danjoy. Discutant : Pierre Sabourin

Pause

17h15-17h30: Mireille Fognini (France), présentation de la cinéaste cambodgienne Roshane Saidnatar, (avec la possible participation de Rajah Sharara).

17h30-19h15 : projection de son film documentaire "L'important c'est de rester vivant: Au cœur de la folie Khmère rouge" (1h40 env.)Débat avec la salle jusqu'à 20h.

 

Dimanche 9 mars

 

9h00 :ouverture par Pierre Sabourin

9h15-9h45 : Professeur André Haynal (Suisse) "Les douleurs de Fereczi"

Modératrice : Corinne Daubigny. Discutante : Eva Brabant

Pause

10h30 - 11h45 : TABLE RONDE : Présence de Ferenczi dans votre clinique.

Michèle Moreau (Ferenczi et Balint), Pierre Sabourin (Ferenczi et les systèmes maltraitants), Laura Dethiville (Ferenczi-Winnicott, un chemin d'évidence), Kathleen Kelley Lainé (Liberté pour grandir), avec la participation du Professeur André Haynal et de

Thierry Bokanovski.

 Modératrice : Mireille Fognini

12h15 Conclusion : Pierre Sabourin

 

 

 

 

 

Les conférences des rencontres Présence de Sandor Ferenczi ont été enregistrées en audio et sont disponibles sur commande auprès de la Société Congrès Minute aux coordonnées suivante :

tel : 01 43 08 31 28

mail   congres.minute@wanadoo.fr

 

http://congresminute.franceserv.com/